Escapade sur la Côte d’Émeraude #2 – Saint-Briac – Saint-Lunaire

thalieandco-saintlunaire

 Bonjour

Deuxième volet de notre virée sur la côte nord de l’Île-et-Vilaine. Aujourd’hui, je partage avec vous la dernière journée de notre escapade.  On nous avait parlé de Saint-Briac sur Mer et de Saint-Lunaire et nous ne voulions pas retourner à Brest sans avoir vu ces deux endroits. Encore plus que Dinard peut-être, ces lieux de villégiature témoignent  d’un passé révolu. L’étendue des stations balnéaires, leur faste nous touchent d’autant plus qu’elles semblent maintenant, en cette période de l’année, tombées dans un profond sommeil…

Saint-Briac sur Mer

Dernier jour de cette escapade. Nous filons sur Saint-Briac, empruntons le pont qui enjambe le Frémur et bifurquons, direction la plage du Béchay. Une longue rangée de cabines, dont les portes déploient leur palette de bleus et de pourpres, ceinture  le rivage où familles et badauds déambulent. Louis et son papa descendent rapidement sur la grève et prennent plaisir à lancer des galets dans l’eau. Cette anse arborée offre un paysage hétéroclite et surprenant. Là, la petite baie abrite bateaux de plaisance tandis que les vastes villas balnéaires côtoient un  château monumental du XVIII siècle fait de pierres ocres, de briques rouges et blanches. Un véritable havre de paix…

Nous décidons ensuite de nous balader. La petite plage des Salinettes, bordée d’anciennes cabines de plage, qui ont chacune leur personnalité,  ajoute un charme désuet à l’endroit. Les rues adjacentes mêlent vastes parcs arborés et leurs belles demeures à des constructions plus contemporaines. De tous côtés, des choses à découvrir. Ici, le détail d’une ferronnerie qui indique au passant le joli nom de la propriété, là un portail en bois travaillé, plus loin, un mur de pierre et sa chevelure de lierre… Et partout, le calme. Pas une voiture, des ruelles désertes et les rayons du soleil qui réchauffent mollement l’air.

Il est bientôt temps de gagner Dinard où nous devons déjeuner. Nous nous rendons à La Cour de Récré pour y déguster un délicieux hamburger dans un lieu à la rénovation bohème. C’est l’occasion pour notre petit chat de goûter son tout premier hamburger. Mais je vous reparle très vite de ce lieu dans un article dédié aux bonnes adresses. Une fois le repas englouti, Louis se dirige vers le patio  qui remporte son adhésion. Pour cause, un bureau chiné recouvert de crayons et de jeux en tous genres l’attendent, pour son plus grand bonheur.

thalieandco-saintbriac1
thalieandco-saintbriac-9
thalieandco-saintbriac-8
thalieandco-saintbriac-11
thalieandco-saintbriac-6bis
thalieandco-saintbriac-5
thalieandco-saintbriac-7
thalieandco-saintbriac-12
thalieandco-saintbriac-15
thalieandco-saintbriac-17
thalieandco-saintbriac-16
thalieandco-saintbriac-14
thalieandco-saintbriac-13
thalieandco-saint briac 3
thalieandco-saint briac 2
thalieandco-saintbriac-4

Saint-Lunaire

Une fois le déjeuner terminé, il est temps de se mettre en route pour regagner nos pénates – nous avons plus de deux heures de route – mais nous voulons une dernière fois contempler la côte et pourquoi pas nous arrêter quelques instants à Saint-Lunaire. Nous empruntons la rue principale qui semble étrangement déserte avec ses demeures endormies, les stores des boutiques baissés. Sur la plage cependant, la vie semble reprendre son cours. Louis s’extasie devant les enfants qui s’amusent avec un ballon tandis que sa maman s’émerveille devant les villas à flanc de falaise tournées vers l’océan. A chacun ses centres d’intérêt. J’aurais aimé avoir plus de temps pour explorer cette ville, contempler les vestiges du passé tel le Lutetia ou l’intérieur de la Résidence, me perdre dans ses rues ou encore mieux les parcourir à vélo… Ce sera pour une prochaine fois.

Nous reprenons la route et, alors que nous longeons le rivage, soudain, surgit devant nous le golf qui se déploie des deux bords de la route. On se croirait passés de l’autre côté de la Manche : gazon vert méticuleusement tondu, golfeurs en tenue, certains tirant leur sac, d’autres s’apprêtant à faire un putt, un swing, vieilles voitures devant l’entrée art-déco du Club-house. Je regrette de ne pas m’y être arrêtée et accessoirement de ne pas pratiquer ce sport pour découvrir ce lieu, digne d’Agatha Christie et de ses contemporains. Je crois que nous serons obligés d’y retourner…

thalieandco-saintlunaire8
thalieandco-saintlunaire6
thalieandco-saintlunaire7
thalieandco-saintlunaire2
thalieandco-saintlunaire3
thalieandco-saintlunaire4bis
thalieandco-saintlunaire4
thalieandco-saintlunaire9

Voilà!

J’espère que vous aurez apprécié ce  deuxième volet de notre escapade à Dinard. Je regrette de ne pas avoir eu plus de temps pour en faire le tour. Il me reste à partager avec vous nos belles adresses et à vous raconter la deuxième partie de notre séjour : le Cap Fréhel et ses environs. Ce sera pour bientôt.

Belle journée

2 Commentaires

  1. Très très sympa cette balade, merci 🙂
    Je ne connaissais pas cette partie de la côte d’Emeraude !
    J’adore le nom « Saint-Lunaire » en tout cas ! ^^
    Bonne soirée,
    Céline

    1. Thalieandco dit : Répondre

      Bonsoir Céline,

      Merci beaucoup ! Je suis contente d’avoir pu te faire un joli coin de la Côte d’Emeraude, toi qui adore parcourir la France. Nous l’avons d’ailleurs exploré rapidement et il faudra y retourner.
      Le nom, en effet, invite au voyage, à l’exploration 🙂

      Très belle soirée,

      Nathalie

Laisser un commentaire