Un week-end ensoleillé de mai

Hello

Un week-end comme on en rêvait depuis longtemps. ralentir le rythme, laisser de côté le travail, les articles. Juste relâcher la pression accumulée. Se retrouver en famille, remettre les choses à plat pour se concentrer sur l’essentiel. Profiter de l’instant, de la chaleur, du soleil.

Ces trois jours nous ont fait un bien fou.

Un week-end productif. S’occuper des tâches ménagères laissées en suspens ; ouvrir grand les fenêtres, laver et ranger le linge d’hiver, poncer et finir de peindre les deux tablettes du salon qui attendaient depuis deux mois, sentir l’agréable sensation de satisfaction à l’heure du travail achevé, faire le marché et remplir son panier de fruits et légumes de printemps, écosser les petits pois à trois et suivre son inspiration pour cuisiner une salade. Se rendre au parc et se gaver de la joie de Louis, trop heureux de pouvoir courir d’un toboggan à l’autre, profiter des journées qui s’allongent et boire une bière sur le nouveau port de plaisance. 

Un week-end estivalier avec la simple envie de voir la mer. Regarder Louis s’amuser avec le sable, l’eau, les vagues.  Marcher pieds nus sur la plage et sentir ces derniers se crisper au contact de l’eau froide. Puis, peu à peu, s’habituer à  sa température et même la trouver bonne. Retrouver notre petit paradis qui nous accompagne depuis notre rencontre. J’y ai appris des listes de vocabulaire, lu Harry Potter, préparé ma soutenance de mémoire. Nous y avons passé de belles soirées, avons souvent pique-niqué. Ce lieu fait partie de nous et le retrouver, c’est comme retrouver un vieil ami : savourer le calme de ses lieux, lui présenter Louis et aussi, sentir cette amertume ténue du temps qui passe.