Une journée à #2 : Le Conquet

le-conquet-ouessant

 Hello

J’ai vraiment appris à connaître Le Conquet depuis que je vis à Brest. Emprunter la D789, ou la route de l’Ouest – comme en l’appelle entre nous – c’est comme prendre la route des vacances. L’été, les Brestois (mais pas que…) se retrouvent sur les plages de Trégana et de Plougonvelin  et, dès le début de l’automne, arpenter le sentier côtier (ou GR34), c’est en prendre plein les mirettes et se remplir les poumons d’air iodé. Et c’est vraiment à cette période je préfère sillonner les sentiers de la côte nord. J’ai profité de plusieurs balades pour vous concocter cet article et vous verrez que le temps est changeant en Bretagne mais qu’il y fait toujours beau à un moment de la journée! 

le-nord-du-conquet-26

Avant de s’arrêter au Conquet, on emprunte le pont qui sépare la Ria de l‘étang de Kerjan pour une balade en forêt. On s’arrête à l’orée du bois de Lanfeust et l’ on s’aventure au milieu des pins. L’été, la promenade revêt un doux parfum de sud ; l’automne, les abords de la Ria déclinent les couleurs du feu. A marée basse, j’aime descendre sur la grève et gagner la mer. Le paysage joue alors sur les contrastes : les conifères côtoient la végétation rase des marais. Là, les amoureux de la nature peuvent observer en toute tranquillité les multiples oiseaux – aigrettes, hérons, courlis, spatules… – qui peuplent ces zones marécageuses ; les familles laissent les enfants gambader et s’amuser.

Au détour d’une courbe, on voit surgir la passerelle bleue qui relie le port au château de Cosquiez. De là, on peut rejoindre la presqu’île de Kermorvan. Dès que l’on s’engage sur ce morceau de terre, on laisse sur sa gauche le joli port du Conquet pour découvrir un spectacle grandiose. Face à nous, la Manche et l’archipel du Ponant – les îles de Molène et d’Ouessant – que l’on aperçoit si le ciel est dégagé. Rochers, terres sauvages couvertes de bruyères, de genêts ou de lichen, battues par les embruns, criques au détour d’un sentier, fort de l’Îlette : un véritable dépaysement en quelques kilomètres!

De l’autre côté, la grande plage des Blancs Sablons, petit paradis pour les adeptes de sports de glisse, les familles, les amis. J’aime les petits escaliers qui serpentent à travers les dunes, le spectacle des vagues qui viennent s’échouer sur la longue bande de sable, marcher au bord de l’eau pour écouter le ressac et respirer l’air iodé, s’asseoir et sentir le soleil réchauffer mon visage. Si l’on a du temps, on pourra se lancer sur le sentier côtier qui mène à Ploumoguer. Là aussi, les paysages sont splendides.

le-conquet-ria-2
le-conquet-ria-4
le-conquet-ria-3
le-conquet-lanfeust-4
le-conquet-lanfeust-3-pommes-de-pin
le-conquet-lanfeust-6-arbre-racines
le-conquet-lanfeust-3-racines
le-conquet-lanfeust-5
le-conquet-lanfeust-8
le-conquet-lanfeust-9
le-conquet-les-galets-blancs
le-conquet-chateau-2
le-conquet-blancs-sablons
le-conquet-gargouille
le-conquet-fleur-carre
le-conquet-blancs-sablons-4
le-conquet-ble-2
le-conquet-blancs-sablons-2
le-conquet-blancs-sablons-3
le-conquet-saint-mathieu-4
le-centre-ville-26

C’est bien connu, l’air de la mer, ça creuse. Ma grand-mère me disait toujours cela quand nous passions nos étés à Brignogan. Alors, après une bonne marche, j’aime faire une halte à la Vinotière. Dès que les températures se rafraîchissent, un bon feu nous accueille et l’on s’installe à l’une des tables en bois massif ou, si l’on a de la chance, dans le canapé et l’on se réchauffe avec un bon thé en savourant l’une des pâtisseries maison. En été, on apprécie la terrasse du Juice Bar qui offre une vue imprenable sur le port depuis le jardin suspendu d’une maison typiquement conquétoise. 

On peut ensuite flâner dans les ruelles coquettes du Conquet : de nombreuses demeures ont été restaurées ces dernières années et de jolies surprises s’offrent à chaque coin de rue : portes, heurtoirs, cheminées, panoramas sur le port, chapelle… Pour terminer ce petit tour, on descend au port protégé des tempêtes par la presqu’île de Kermorvan et l’on découvre de la jetée l’île d’Ouessant par beau temps. 

le-conquet-maison
le-conquet-chapelle
le-conquet-fumaisons-16-9
le-conquet-porte
le-conquet-porte-2
le-conquet-la-vinotiere-1
le-conquet-la-vinotiere-4
le-conquet-la-vinotiere-2
le-conquet-la-vinotiere-3
le-conquet-brume-3
le-conquet-brume-1
le-conquet-brume-2
le-conquet-lilette
le-conquet-arzou-2
la-pointe-saint-mathieu-26

Une journée n’est pas suffisante pour tout cela, alors on revient ou, si l’on est en vacances, on quitte le petit port de pêche et l’on prend la direction de la pointe. La route, battue par les vents du nord et de l’ouest, est plus sauvage. Elle abrite de jolies petites plages, reliées entre elles par le GR.  

Une fois que l’on arrive à la pointe, on est saisi par la majesté du lieu. Face à nous, si la vue est dégagée, on contemple toute la côte ouest du Finistère, de la pointe du Raz au tas de pois de la presqu’île de Crozon ansi que les îles du Ponant. Les jours de tempête, c’est extraordinaire! Voir  ces impétueuses  vagues frapper les falaises, sentir son visage fouetté par les bourrasques, entendre les rugissements du vent, cela vaut vraiment le détour. Attention tout de même, il faut rester prudent les jours de grands vents!

Et puis, quand on fait face aux ruines de l’abbaye, on imagine combien ce lieu fut à la fois mystique et rude. Finalement,  on est bien content de savoir que le soir-même on sera bien au chaud, loin des courants d’air et des salles humides de ces vestiges. 

le-conquet-saint-mathieu-2
le-conquet-saint-mathieu-chemin-pave
le-conquet-saint-mathieu-phare-detail
le-conquet-saint-mathieu-porte
le-conquet-bistrot-1954
le-conquet-bistrot-1954-1
le-conquet-1954-3
le-conquet-bistrot-1954-2
le-conquet-molene-ouessant
le-conquet-saint-mathieu-phare-2
le-conquet-saint-mathieu-6
balades24

Les Blancs Sablons, pour lézarder sur le sable l’été, faire du surf, ou tout simplement se promener et respirer un bon bol d’air pur en admirant l’archipel des quand le temps le permet, le long de la plage et sur le sentier côtier;

– La presqu’île de Kermorvan, pour un magnifique spectacle : la Manche et la nature sauvage ;

– La Ria, une balade au milieu des pins qui permet d’observer les oiseaux au milieu des marais ;

– la Pointe Saint-Mathieu, rêver, contempler l’archipel du Ponant et les vague se fracasser contre les falaises;

douces-nuits-24

Je n’ai pas l’habitude de prendre un chambre d’hôtel au Conquet, mais pour ceux qui n’habitent pas Brest, voici quelques adresses :  

-L’hôtel de la Vinotière au Conquet, pour les amoureux des vieilles pierres et du bois. J’aime la tourelle qui abrite le superbe escalier en pierres menant à l’espace nuit. 

-Les Galets Blancs, beaucoup de charme et d’authenticité pour ces locations situées à l’entrée du château de Cosquiezface à la Ria et au Conquet. Le calme assuré!

-l’hostellerie de la Pointe Saint-Mathieu, le luxe pour cet hôtel situé à la pointe – plusieurs chambres ont vue sur mer, qui propose un espace détente – spa, piscine – et un deux restaurants.

restos-and-cie-24

– un pique-nique? S’arrêter chez Fumaisons & cie  et découvrir les nombreuses spécialités régionales. Puis, prendre la route qui mène à la pointe Saint-Mathieu et s’arrêter sur l’une des nombreuses plages pour déguster tout ça. Attention aux vents cependant!

-La boulangerie pâtisserie Bian, de délicieuses gourmandises pour le goûter ;

-Le salon de thé de la Vinotière, pour sa carte des thés: idéal pour se réchauffer après une balade le long de la côte ;

-Plus à l’ouest, le bistrot 1954, vue sur mer et sur le phare de la pointe Saint-Mathieu et produits frais de saison.

-le restaurant de l’hostellerie de la pointe Saint-Mathieu, Nolwenn Corre poursuit l’histoire de la famille et propose une cuisine emplie de délicatesse qui fait la part belle aux produits du terroir, une très belle adresse!

shopping-24

Ti Arzou ou la maison des Arts, qui a à coeur de faire découvrir les créateurs de la région – Les Miniboux, Monsieur Papier… 

-La Grange, boutique d’antiquités, à côté de l’église.

L’Îlette pour la déco, boutique qui valorise les créateurs locaux, coup de coeur pour les savons Mandarine. 

Voilà!

J’espère que cela vous a donné envie de venir en Bretagne et de pousser jusqu’à l’extrême-ouest pour découvrir cette côte nord que j’aime tant. Belle journée, à bientôt. 

Laisser un commentaire