At home # 12 -au sortir de l’hiver

Bonjour

Alors que les beaux jours ont fait leur apparition et que je suis « bloquée » à la maison, j’en profite pour trier les photos et revenir sur ces deniers journées d’hiver alors que nous attendions avec impatience notre petite puce. C’était le temps des derniers préparatifs, des journées organisées autour des rendez-vous médicaux et de Louis. Depuis, en l’espace d’un mois, notre quotidien a été chamboulé et c’est maintenant au tour d’Emma de fixer le tempo. Retour sur ces deniers jours où l’écoulement du temps me semblait si long, où malgré le mal de dos, beaucoup de choses étaient alors possibles, où nous imaginions ce que serait notre vie à tes côtés.

Troisième trimestre, le temps des derniers préparatifs, celui où notre imagination galopante t’imagine et rêve à ce que sera cette nouvelle vie. Lorsque j’étais enceinte de Louis, c’était l’été. Il faisait chaud et les déplacements en ville étaient difficiles. Nous en avions profité pour aménager sa chambre, repeindre les trois murs avec le Not toally white de chez Ressource Peintures, poncer et redonner un coup de jeune à la bibliothèque en pin de mon enfance  ♡. Pour la grossesse d’Emma, pas de chambre à décorer puisque nous n’en avons que deux. Au contraire, une envie forte de déménager, de trouver une maison avec du cachet à Brest… Tâche ô combien complexe mais aussi cette idée un peu folle de trouver un terrain et de faire construire. Et plus Louis grandit, étale ses jouets un peu partout, court à droite et à gauche, ce qui nous oblige à nous fâcher – et oui, nous ne sommes pas seuls dans l’immeuble – plus cette envie grandit en nous. Cela ne nous m’a cependant pas empêchée de  fureter sur le net pour lui trouver de jolies choses – couvertures, langes, jouets – et de lui aménager un petit espace dans la chambre de son frère. 

RangementEt puis, ce temps de l’attente, c’était aussi celui du rangement, du tri, du ménage. Je me rappelle que j’avais eu cet irrépressible besoin de nettoyer, d’astiquer pour l’arrivée de notre petit bonhomme. J’avais alors – souvenir marquant – nettoyé toutes les vitres de la cuisine. Cette fois-ci, Damien s’est chargé des fenêtres mais deux jours avant le départ pour l’hôpital, nous avons nettoyé la vitrine avec maman. J’ai dépoussiéré les meubles de la pièce à vivre, fait du tri dans les affaires de Louis, réaménagé son armoire, rangé impeccablement la commode d’Emma, rangé la salle de bain où se trouve notre table à langer.  

Détente. J’ai l’impression d’avoir de plus en plus de mal à rester sans rien faire  – une pensée pour un cours que j’avais eu à la fac sur Pascal et le divertissement ou nous incapacité à rester au repos mais notre besoin d’être toujours occupé pour se détourner de notre misérable condition humaine – et c’est encore plus prégnant maintenant que je suis bloquée à la maison. J’ai cependant profiter de ces dernières semaines de grossesse, alors qu’il faisait froid et que certains jours étaient pluvieux, pour rapporter un peu de nature dans notre intérieur avec ce bouquet d’eucalyptus et de branchages, allumer une bougie végétale à la figue et à l’edelweiss, prendre un temps pour soi et tester les produits Soin de Soi qui sont juste à tomber. J’en ai également profité pour consacrer du temps au blog et écrire des articles sur notre home sweet home mais également sur des créateurs. Une activité que j’ai adorée, échanger, découvrir les personnes et les démarches derrière une marque, une boutique, leur cheminement qui les a fait emprunter ce chemin. Je me doute que j’aurai du mal à écrire autant d’articles qu’au cours de ces quatre derniers mois mais j’espère pouvoir continuer car ce temps de l’écriture, de la mise en page me plaît énormément. 

La bougie herbivore. Des bougies fabriquées à Paris à la cire de soja et aux parfums venus de Grasse avec une mèche en coton. J’aime son look vintage avec son verre fumé, sa fragrance gourmande, sa démarche éthique. Et la bonne nouvelle pour les Finistériens est que l’on peut retrouver cette marque à Saoulas chez Lili-Pont. 

Doudous & cie. Les derniers jours avant ton arrivée. Ranger tes petites affaires, sortir tes doudous en baby alpaga, t’imaginer, t’attendre impatiemment, la fatigue et le mal de dos créant également une certaine lassitude. Guetter les premiers signes, annonciateurs d’un départ à la maternité, que je n’avais pas eus pour la naissance de Louis. 

Du temps pour soi. J’ai eu la chance de pouvoir tester les produits Soin de Soi dont je vous parle ici. Un vrai moment de plaisir encore plus en cette fin de grossesse où il n’est pas toujours évident de vivre avec ce corps qui a changé, qui limite nos déplacements au quotidien, qui se rappelle à nous par les douleurs propres à la grossesse. Le gommage Moka & le baume fouetté Dou, des musts à avoir dans sa salle de bain.

Photos. J’ai profité de ces dernières mains pour faire de la photo, m’amuser à créer de petites mises en scène et le fait est que c’est un vrai plaisir. L’envie également de m’améliorer, de monter en compétences, de pallier les limites que je rencontre au niveau du cadrage, de la gestion de la lumière. Et puis, admirer le travail des personnes que je trouve talentueuses. 

Beauty of flowers. Faire de la photo, c’est aussi apprendre à regarder le monde qui nous entoure, à trouver le beau dans les petites choses, dans la nature. Une simple branche de wax, ses petits boutons qui éclosent, la délicatesse de ses épines, la nuance de ses couleurs, autant de détails que l’on pourrait photographier sous toutes leurs coutures. 

Une chaise de grand. Louis était aux anges lorsqu’il l’a reçue, tout fier d’avoir sa chaise de grand sur laquelle il puisse s’installer sans notre aide. Depuis, il prend ses repas à table comme nous, il s’y assoit pour manger, dessiner, regarder ses magazines et ses livres. Et cette impression qu’il a bien grandi est encore plus forte maintenant qu’Emma est là et qu’elle est si petite. 

Lignes droites. Nous avions lancé ce projet des meubles Ikea associés aux étagères String pendant la grossesse. Je me rappelle que nous avions acheté un meuble haut de cuisine alors que j’étais enceinte et qu’ensuite Damien était retourné acheter les trois autres… Il nous aura ensuite fallu plus de deux ans pour finaliser la planche qui vient les recouvrir…

… Et puis, quelques mois après l’arrivée de Louis, les fameuses étagères String auront fait leur apparition dans notre intérieur. Au départ, nous avons installé les étagères en décalé. Elles seront finalement restées ainsi jusqu’à ma deuxième grossesse. Et puis un soir, contre l’avis de Damien, je me serai finalement lancé dans l’alignement de toutes ces étagères. Le résultat, une impression de plus grande netteté, d’espace dans un appartement qui se fait un peu trop petit pour nous quatre.

Lignes droites. Nous avions lancé ce projet des meubles Ikea associés aux étagères String pendant la grossesse. Je me rappelle que nous avions acheté un meuble haut de cuisine alors que j’étais enceinte et qu’ensuite Damien était retourné acheter les trois autres… Il nous aura ensuite fallu plus de deux ans pour finaliser la planche qui vient les recouvrir…

Shopper ma déco

Luminaire – Bloomingville
Appliques Plok – Sentou
Mouettes en laiton – Le Grenier de Manon
Horloge de table Snofsa – Ikea
Cadre en laiton 12 x 17 cm – Nkuku
Affiches You & Me &  Sunday Morning de Saarmanche – Chez l’Atelier du Petit Parc
Cadres en chêne A5 & A4 – Moebe
Bougie Landes – Bôme Studio 
Plaid maille – Lab boutique
Table de chevet de mon père
Parure Songe en lin lavé grège – Carré Blanc
Gamme Dou & Tisane du soir – Soin de Soi
Miroir lapin Ferm living
Etagère en marbre House Doctor
Vitrine Brocante.8avril
Chaise haute Tibu – Charlie Crane
Paniers M & L House Doctor
Suspension en macramé Ligoarte
Pot suspendu Bloomingville

Affiche Danse la vie Arual Lhuillier x Bonjour la Smala
Affiches eucalyptus & Figure n°4  Oak Gallery
Cadre A3 Moebe
Affiche Manon Alice Dufay chez L’Affiche Modern
Suspension en macramé Ligoarte
Pot suspendu Bloomingville
Chaise J104 Hay
Etagères String Furniture en chêne
Lampe à cornette porcelaine émaillée Tsé Tsé associés

J’espère que cet article vous aura plu. A l’heure où je conclus cet article, le soleil joue à cache-cache avec les nuages. L’envie de sortir est là et j’espère que les vacances de Pâques seront l’occasion de balades en famille au bord de la mer. D’ici là, je vous souhaite une

Belle journée

Thalieandco

Bonjour, jeune femme de 35 ans, mariée et maman d'un petit garçon, je suis passionnée par la déco, les voyages, les petits plaisirs du quotidien. Je souhaite vous faire partager mes découvertes : les endroits qui m'ont marquée, mes inspirations et goûts du moment, les belles rencontres, les moments qui enchantent la vie jour après jour. Je vous souhaite une bonne lecture et n'hésitez pas à m'envoyer un message ou à me laisser un commentaire. Thalieandco

YOU MIGHT ALSO LIKE

LEAVE A COMMENT