Découverte : le comptoir du théâtre

le-comptoir-du-theatre-a-la-une

Il y a de cela deux semaines, nous avons profité d’une balade à Quimper pour tester le Comptoir du théâtre, sur les conseils avisés de @chlotidienAprès avoir tenu le Comptoir des halles pendant dix ans, Xavier Hamon et son équipe se sont installés le long des quais, au pôle culturel Max Jacob, depuis un peu plus d’un an. Une adresse où il fait bon s’arrêter.

 

Le cadre – les abords de l’Odet et ses ponts fleuris, les extérieurs ombragés par les châtaigniers, le théâtre – en font un lieu calme et agréable. On est charmé par l’endroit, mêlant l’ancien au contemporain. La façade donne le ton : les grandes bais vitrées côtoient d’immenses portes et fenêtres à petits carreaux, héritage de l’architecture bretonne. Une fois passé le seuil, la hauteur sous plafond et la clarté du lieu – malgré la pluie, abondante ce jour-là – surprennent. Un mélange de styles savamment orchestré.  Le bar, indus, pièce maîtresse du lieu, court le long d’un immense mur jusqu’à la deuxième salle, plus intime, où s’exposent une imposante bibliothèque culinaire ; deux larges ouvertures conçues comme des tableaux laissent voir les cuisiniers au travail ; les renfoncements des fenêtres servent d’écrins aux oeuvres d’artistes locaux ; le mobilier joue la carte du naturel : bois, métal, tapis marocains. Et puis, le volume de la salle et l’espace, bien distribué, font que l’on ne se sent pas à l’étroit (détail important quand on a un petit chou…)

le-comptoir-du-theatre-pole-max-jacob
le-comptoir-du-theatre-2
le-comptoir-du-theatre-1
le-comptoir-du-theatre-3-caisse-enregistreuse
le-comptoir-du-theatre-7

Côté assiette, Xavier Hamon a à coeur de promouvoir l’agriculture locale : les légumes viennent par exemple d’Eliant ou de Saint-Péver, la viande de Landrévarzec, de La Feuillée ou  de Saint-Cadou, les fromages sont produits en Bretagne  ou sélectionnés par Stenn Marc.

La carte, renouvelée chaque jour, est, selon moi, est gage de qualité. Le choix est un peu limité – deux plats proposés – mais le résultat est là. En entrée, nous avons goûté une excellente terrine de porc blanc et une poêlée de coques des Glénans aux zestes d’orange – la saveur de l’orange aurait pu être plus marquée. Le plat, un steak de thon avec ses petits légumes oubliés nous a bluffés. Cuire le thon est une gageure : pas assez cuit, j’ai l’impression de manger un poisson à la chair flasque ; trop cuit, il devient sec et insipide. Or là, le thon, incroyablement fondant en bouche se mêlait au croquant des haricots parsemés d’amandes  et à la finesse du pâtisson, le tout relevé par le peps du chorizo. En dessert, nous nous sommes laissés tenter par un dessert tout en douceur et légèreté : la mousse au chocolat et son sablé. Enfin, l’accueil est chaleureux et le service impeccable. 

le-comptoir-du-theatre-coques
le-comptoir-du-theatre-thon
le-comptoir-du-theatre-sculptures-dessert
le-comptoir-du-theatre-sculptures-menu

Mais Le Comptoir du théâtre propose aussi un large choix de vins, au verre, à la carte ou en bouteille. On peut ainsi déguster, selon ses goûts ou l’envie du moment, un vin qui accompagnera harmonieusement les plats. Toujours soucieux de sélectionner des produits de qualité, le restaurant a choisi de travailler avec des producteurs responsables et engagés pour certains  dans la biodynamie

En définitive, ce lieu convivial et tranquille est une belle et bonne adresse où s’arrêter pour déjeuner le midi avant de se promener en ville ou pour prendre un verre et/où dîner en famille ou entre amis.

le-comptoir-du-theatre-terrasse
le-comptoir-du-theatre-poisson-2

Le Comptoir du café

4, boulevard Dupleix, 29000 Quimper (02. 98. 98. 00. 81)

Ouvert du mardi au samedi de 10 heures 30 à 14 heures et de 18 heures  à 22 heures

Fermé les lundi soir, dimanche et jours fériés.

Laisser un commentaire